Actualités extraordinaires

Temporairement désactivé

Actualités 2018 

Temporairement désactivé

en vigueur le 28 septembre 2020 

La tracasserie de l'ONG

Actualités 2020

Actualités 2019

1. L'ONG a évalué le développement de la requête de La tracasserie de l'ONG.

2. Les services secrets attaquent légalement et physiquement les ONG par l'intermédiaire du parquet.

3. Les services secrets poursuivent l'objectif que les ONG doivent se défendre.

4. Les services secrets utilisent à mauvais escient les textes juridiques publics de défense juridique des ONG à des fins politiques.


5. L'ONG a pris les mesures suivantes:

a) L'ONG cesse de se défendre.

b) La présidente de l'ONG est d'accord avec la déclaration du parquet selon laquelle elle est gravement atteinte de troubles mentaux et qu'elle sera traitée en psychiatrie en ambulatoire.

c) La présidente de l'ONG se conforme pleinement aux exigences du parquet selon laquelle elle cessera complètement de travailler et regardera des films et lira des magazines chez elle.

d) L'ONG rejette temporairement le cas de fausse accusation dans toutes les versions en langue étrangère.

e) Le parquet convient que si l'affaire est rendue inaccessible sur Internet, le parquet n'obligera pas le président de l'ONG à consommer des doses mortelles de Rivotril et de Gerodorm.

f) L'ONG a estimé que l'inaccessibilité progressive de tous les cas était la meilleure défense possible.

g) La méthodologie de défense juridique est la propriété intellectuelle des ONG et non des services secrets.